un forum dédié à nos chers animaux domestiques ou sauvages !
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 poissons japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valajapan
Admin


Messages: 72
Date d'inscription: 17/05/2008
Age: 31

MessageSujet: poissons japonais   Jeu 29 Mai - 17:01

L’histoire du poisson rouge remonte à 1 000 ans en Chine. La forme originaire du poisson rouge est le cyprin doré, un genre de carpe.
C’est de lui que provient notre poisson rouge actuel (Carassius auratus auratus)

Le poisson rouge, qui n’est d’ailleurs pas rouge dans la plupart des cas, est robuste et fait le bonheur des débutants. C’est un poisson d’eau douce tempérée.
Du fait de la diversité des espèces dites « poisson rouge », le choix devient très difficile pour le néophyte.







Poisson rouge : les meilleures espèces

Poisson rouge ordinaire

C’est le poisson rouge le plus commun qui est issu du cyprin doré par sélection. C’est un poisson robuste qui convient bien aux débutants.
Il peut être rouge lumineux, cuivré ou tacheté.

Poisson rouge japonais (Wakin)

Il est originaire du Japon. C’est un long poisson au corps fuselé de 30 cm. Il peut être rouge, rouge tacheté de blanc ou blanc pur.

Poisson rouge Yamagata (Yamagata-Kingyo)

Il nous vient du Japon. Il est plus trapu que les autres poissons rouges. Il peut être rouge ou rouge tacheté de blanc.

Kaliko à tâches rouges ou Shubunkin (Carassius auratus var. shubunkin)

Poisson originaire du Japon. Sa forme est allongée. Il peut être blanc, parfois bleu, avec des tâches rouges, jaunes ou noires.
C’est un poisson sociable et actif. Il est toujours à la recherche de quelque chose à manger. Ce poisson est surtout adapté aux bassins extérieurs. Il a besoin d’une période froide dans son cycle annuel pour se reproduire.
En aquarium, il lui faut une eau tempérée sans résistante chauffante. La pièce ne doit pas être chauffée.

Alimentation : omnivore
Taille : 15 à 25 cm
Reproduction : Assez facile.
Aménagement du bac : 250 litres pour 4 à 5 poissons. Sable, roches et plantes.
Température : 4 à 30 °C

Queue-de-comète

Il est originaire de Chine. Il est rouge uni en général mais parfois jaune, rouge à tâches blanches ou noires.

Queue-de-voile ou Ryukin

Ce poisson est également appelé poisson rouge voile. Il est originaire de Chine. Il peut être rouge uni, orange, blanc, noir ou à tâches multicolores.
Les Queues-de-voile atteignent leur pleine beauté vers quatre ans. Ce sont des poissons fragiles qui ont besoin d’une température minimale de 15° à 18°C et sont vraiment à l’aise à 20°C.

Ryukin Sarasa

Ils préfèrent un aquarium spacieux et la cohabitation. L’élevage en plein air n’est possible que l’été. Un aquarium de 150 litres peut accueillir de 4 à 6 ryukins.
C’est un poisson glouton qui est très friand de verdure. Il vaut donc mieux lui donner une végétation coriace, comme des anubias par exemple.

Alimentation: Omnivore
Taille: 35 cm en bassin, plus petit en aquarium


Poisson rouge Tosa ou Tosakin

Poisson originaire du Japon. Il est assez fragile. Il est rouge et sa nageoire caudale est bordée de blanc.

Watonai

Ce poisson japonais est issu du croisement d’un Wakin et d’un Queue-de-voile. C’est une espèce robuste qui convient aussi bien à l’aquarium qu’au bassin de plein air.
Il peut être rouge, blanc ou à tâches rouges et blanches.

Ecailles-perlées ou Chunshuyui

Ce poisson originaire de Chine est à réserver à l’aquarium car assez fragile. Son corps est rouge tâché de blanc et ses nageoires blanches.

Télescope ou Demekin (Carassius auratus var.télescope)

Ce poisson chinois possède des yeux très gros qui sortent de l’orbite comme un télescope. Diamètre des yeux : 12 à 15 mm.
Sa coloration est rouge, noire ou identique au Kaliko.
Les poissons-téléscope sont fragiles et ne doivent pas être élevés avec des poissons rouges ordinaires par contre, il est conseillé de lui associer d’autres poissons rouges comme Oranda ou Pearl scale. A éviter dans un bassin de plein air sauf l’été.

Télescope Kaliko

Alimentation : omnivore
Taille : 30 cm
Reproduction : Assez facile.
Aménagement du bac : 250 litres pour 4 poissons. Sable fin, roches et plantes.
Température : 15 à 30 °C

Télescope rouge


Œil-au-ciel ou Chotengan

Les yeux de ce poisson chinois sont exorbités. Il peut être rouge ou tricolore. C’est un poisson fragile qui aime la chaleur.

Œil-de-Dragon

Origine : Chine. Ses yeux sont grossis d’un diamètre d’environ 12 mm. Il est rouge uni ou tricolore. Il est fragile. Il ne faut élever avec lui que des poissons à nage lente. A ne pas mettre avec des poissons rouges ordinaires qui sont beaucoup plus rapides.

Poisson-bulle ou Suihogan

Origine : Chine. Sous l’œil se trouve une ampoule gonflée de liquide qui bouge quand il nage et menace sans cesse de crever.
C’est le plus fragile des poissons rouges. Il ne doit pas être mélangé à d’autres espèces.

Queue-de-paon ou Jikin

Origine : Japon. C’est l’une des espèces les plus précieuses. Il est blanc argenté avec les nageoires, les ouïes et les yeux rouges.

Poisson-œuf ou Marco

Origine : Chine. Il est rouge. C’est un poisson à nage lente qu’il faut réserver uniquement à l’aquarium. Il aime la chaleur.

Poisson-œuf blanc ou Nankin

Origine : Japon. Son corps est blanc, nageoires roses et insertion des nageoires et ouïes rouges. Les yeux peuvent être rouges.
Il est fragile et doit donc être réservé à l’aquarium.

Tête-de-Buffle (Tête-de-lion)

On ne sait pas si ce poisson est originaire de Chine ou du Japon. A trois mois, une excroissance de peau au sommet de la tête forme un capuchon qui va du front aux ouïes et aux yeux.
C’est ce capuchon qui lui donne cet aspect de taureau. Il mesure jusqu’à 18 cm.
Il est assez rare en Europe.

Tête-de-lion hollandais ou Oranda Shishigara

Origine : Chine. Il ressemble beaucoup au Queue-de-voile mais en plus long. C’est le plus grand poisson rouge. Il peut atteindre 60 cm.
Il possède une excroissance de peau au sommet de la tête.
En général, il est rouge uni mais on peut en trouver des blancs avec quelques tâches rouges.

C’est l’un des plus beaux poissons rouges. Il aime la chaleur et ne survit qu’avec une température d’au moins 18°C.

Shukin, Kaliko d’automne

Origine : Japon. Il est rouge ou tricolore. On le trouve très rarement en magasin.

Oranda (Carassius auratus var.oranda)

Cette variété est issue du poisson rouge classique et n’existe pas en milieu naturel. C’est un poisson sociable qui apprécie la compagnie de ses congénères.

Alimentation : omnivore
Taille : 20 à 50 cm
Reproduction : assez facile. Retirez les parents après la ponte et nourrissez les alevins avec des infusoires.
Aménagement du bac : 250 l minimum pour 4 poissons. Décor : sable fin, roches et plantes.
Température : 15 à 30 °C

Oranda à tête rouge

La reproduction du poisson rouge

Au printemps, quand l’eau atteint 17° à 18°C, le poisson rouge s’apprête à se reproduire. Il est d’ailleurs conseillé de baisser la température durant l’hiver si on souhaite tenter une reproduction.

Le mâle atteint sa maturité sexuelle à 2 ans et la femelle à 3 ans. La reproduction est appelée « le frai ».
Le frai fécondé s’accroche aux plantes et la maturation peut commencer. Dans une eau à 18-20°C, les alevins sortent de l’œuf en trois à quatre jours.
Ils restent au fond de l’eau. Ils se nourrissent d’abord du contenu de leur poche nutritive, sur le côté du ventre.
Elle est vidée en une semaine.

Les femelles sont plus rondes et plus pleines que les mâles quand arrive la période de frai. On reconnaît qu’elles sont prêtes à pondre car le ventre devient mou.


Les mâles présentent des boutons de noce qui sont de petits nodules sur les ouïes et les nageoires pelviennes.

Installation de l’aquarium pour le frai

Remplissez un aquarium de 100 litres d’eau à température ambiante. Placez y quelques bouquets d’herbes aquatiques (Elodea ou Cabomba).
Mettez deux mâles pour une femelle. Si l’aquarium est de 200 litres, vous pouvez y mettre 2 à 3 femelles avec le nombre de mâles correspondant.

L’eau fraîche stimule les mâles qui poursuivent les femelles en leur donnant des coups de museau dans le ventre.
Comptez environ un à deux jours avant que les poissons fraient.

Les femelles peuvent pondre jusqu’à 6 000 œufs qui sont fécondés par le mâle. Quand les femelles sont épuisées, elles s’installent au fond du bac et ne réagissent plus aux sollicitations du mâle.

Vous pouvez alors sortir les poissons.

Les œufs fécondés mûrissent et au bout d’un ou deux jours, on peut voir deux points noirs, les yeux des embryons. Les alevins sortent de l’œuf en 2 à 4 jours.

Aspirez les œufs non fécondés qui blanchissent car cela peut entraîner le développement de Saprolegnia (une mousse).

Quand les alevins montent à la surface cela signifie qu’ils ont épuisé leur poche nutritive. Vous pouvez alors les nourrir plusieurs fois par jour.
Les magasins spécialisés vendent des aliments d’alevinage.

Environ trois semaines après l’éclosion, vous pouvez sélectionner les jeunes et les mettre en aquarium. Veillez à renouveler l’eau régulièrement à raison de 20% par semaine.

Les principales maladies parasitaires du poisson rouge

La maladie des points blancs :

La cause en est Ichthyophitirius multifiliis qui est un parasite. Il pénètre sous la peau du poisson et l’endommage.
C’est une maladie contagieuse en aquarium. Les symptômes sont des petits points blancs sur les nageoires, la queue et la peau.

Traitement : les magasins proposent de nombreux produits pour lutter contre cette maladie.

Pendant le traitement, vous devez augmenter la température de l’eau à 32°C pendant quelques heures tous les 2 à 3 jours accompagnés d’une bonne oxygénation.
Après le traitement, faites des changements d’eau plus fréquents.

Chilodonella cyprini

Les poissons montrent des signes d’étouffement. Ils restent à la surface pour piper l’air. Puis, on voit apparaître un dépôt blanc sur la peau qui part en lambeaux.

Les magasins vendent des préparations pour lutter contre ce parasite.

Une bonne hygiène de l’eau est le meilleur moyen de prévenir cette maladie.

Costia necatrix

C’est une algue unicellulaire qui attaque la peau et le système respiratoire. Elle est fréquente chez les poissons rouges.
Le poisson a des difficultés à respirer et on voit un léger dépôt bleuâtre sur la peau.

Utilisez un produit contre les parasites d’aquarium.

Parmi les autres maladies, il y a les maladies dues aux champignons et aux bactéries. Ces maladies proviennent la plupart du temps d’un mauvais entretien.

Pour éviter les maladies

Il faut impérativement maintenir l’eau propre, bien nourrir les poissons et éviter le surpeuplement.
Il est à noter que l’arrivée d’un nouveau poisson ou d’une nouvelle plante représente un risque de contamination.
Si vous achetez de nouveaux poissons, il faut pendant 2 à 3 semaines les placer dans un autre aquarium. Cette quarantaine vous permettra de voir si les poissons sont en bonne santé.
N’hésitez pas à demander conseil à votre spécialiste animalier en cas de problèmes.

_________________


comment puis je vivre sans toi et ton amour que tu me portes chaque jours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://territoireanimal.forums-actifs.com
 

poissons japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
animaux & CO ::  :: -